FOUET EN BAMBOU CHASEN OU MOUSSEUR À LAIT ÉLECTRIQUE ?

3 min de lecture
Image to render

Le matcha est un thé vert en poudre. Il ne suffit donc pas de simplement verser de l’eau chaude comme on le fait pour les thés à infuser mais de "fouetter" cette jolie poudre verte afin qu’elle se dissolve et libère pleinement ses saveurs. Il s’agit d’une étape clé de la préparation du thé matcha qui permet d'obtenir un mélange homogène sans grumeaux avec une jolie mousse. On distingue généralement deux textures différentes pour un matcha, une texture fine, "usucha" versus un matcha plus épais, "koicha".

Dans la traditionnelle cérémonie du thé japonaise, appelée "chanoyu", des gestes précis sont effectués et le choix des bons ustensiles est important. 

Si traditionnellement on utilise le fouet en bambou, "chasen", en Occident, où la façon de consommer le matcha n’a rien à voir avec le cérémonial traditionnel japonais, on utilise souvent un mousseur à lait électrique pour préparer le matcha. C’est le choix de la tradition versus de la modernité si on veut vraiment simplifier, chacun présentant ses avantages.

Découvrez les spécificités du chasen et du mousseur électrique, nous vous expliquons comment les utiliser et vous guidons pour faire votre choix.

Le "chasen" : le fouet traditionnel à matcha

Le chasen est l’objet traditionnel japonais avec lequel on prépare le matcha au Japon dans 100% des cas. Artisanalement sculpté dans un seul morceau de bambou, c’est un objet autant utile qu’esthétique. Il accompagne le "chawan" (le bol dans lequel on réalise le matcha) et le "chashaku" (la cuillère en bambou qui permet de prélever la juste dose de matcha) dans la cérémonie du thé traditionnelle japonaise. 

Le chasen est un objet très naturel qui permet une préparation plus "méditative" du thé matcha et qui s’inscrit dans un rituel "sacré", que ce soit dans un cadre plus formel lors du chanoyu ou personnel, chez soi. Vous êtes d’ailleurs nombreux à nous dire que fouetter son matcha avec son petit fouet en bambou est un geste très relaxant, apaisant

Un autre avantage du chasen est qu’il n’a pas besoin de piles pour fonctionner, contrairement au mousseur électrique. Vous ne vous retrouverez pas pris au dépourvu si les piles cessent de fonctionner ! 

Par ailleurs, le fouet chasen est très facile à nettoyer. On le rince simplement à l’eau claire, sans ajout de produit, et on le fait sécher les brins vers le haut, sans souci de vaisselle !

Pour l’utiliser, rien de plus simple : fouettez le mélange matcha + eau chaude (maximum 75 °C) pendant une vingtaine de secondes avec énergie, en réalisant une forme de M.

Concernant la durée de vie du chasen, vous pouvez compter environ 200 utilisations avant que les brins ne commencent à se casser et qu’il soit l’heure de le changer.

Le mousseur électrique

Il s’agit d’un outil plutôt design, rapide et efficace pour préparer son matcha, pour les plus pressés ou en cas de paresse.
Le mousseur électrique n’a rien de traditionnel, contrairement au chasen. Il ne nécessite pas de bol, vous pouvez réaliser votre préparation directement dans votre tasse, mug ou verre.

Il a l’avantage de permettre la préparation de matcha pour plusieurs personnes à la fois, dans une carafe par exemple. 

Il est aussi très polyvalent : vous pouvez l'utiliser comme mousseur à lait pour tous types de préparations latte, belle mousse garantie!

Son petit format vous permet de l’emporter facilement avec vous si vous voyagez, pour réaliser votre petit matcha où que vous soyez ! 

Question durabilité, le mousseur électrique peut vous accompagner plusieurs années sans soucis ! Il suffit juste de changer les piles.

D’autres options ?

Vous pouvez très bien préparer votre matcha dans un blender, avec un batteur ou un shaker. À défaut, un petit fouet de cuisine, mais le résultat ne sera pas aussi efficace.

Vous pouvez bien sûr alterner les deux, selon l’envie du moment, le temps et les circonstances !

Alors, chasen ou mousseur électrique, dites-nous de quelle team vous êtes ?