QUELS SONT LES RISQUES DE BOIRE TROP DE THÉ ?

4 min de lecture
Image to render

Boire trop de thé, est-ce dangereux ? Quels sont les effets secondaires du thé vert, du thé noir, du thé de manière générale ? Les bienfaits de la camellia sinensis (l'arbre à thé) ne sont plus à prouver. Les études montrent même comment le thé pourrait prévenir certains cancers grâce à sa teneur en antioxydants (polyphénols notamment). Cette boisson "miracle" présente-elle donc vraiment un risque lorsqu’on en fait une trop grande consommation ? On vous répond !

Risque de boire trop de thé : les effets indésirables

Thé et caféine

La plupart des thés contiennent de la caféine (ou théine, il s'agit de la même molécule). On en retrouve plus ou moins, selon les thés. Par exemple le thé oolong et le thé noir sont généralement riches en théine alors qu’un thé torréfié comme le hojicha n’en contient pas ou très peu. Lorsqu’elle est consommée en trop grande quantité, la caféine peut provoquer de la nervosité, accélérer le rythme du cœur, causer des insomnies. Il faut cependant savoir que la caféine contenue dans le thé n’est pas assimilée de la même façon que lorsque vous buvez une tasse de café. En effet, grâce à la L-théanine, un acide aminé du thé, la caféine se diffuse de manière beaucoup plus progressive dans l’organisme, évitant les pics d'énergie et leurs retombées. Le temps d’élimination de la caféine du thé est aussi plus long : entre 5 à 6 heures. Ainsi, il y a beaucoup moins de risque de ressentir les effets secondaires de la caféine en buvant du thé qu’en buvant du café. Bien sûr, cela dépend de la sensibilité de chacun et dans tous les cas, il faut éviter d’en boire de manière excessive. Les études préconisent souvent de ne pas dépasser 400 mg de caféine par jour pour un adulte, et entre 200 et 300 mg pour les femmes enceintes.

Pour limiter la caféine, vous pouvez opter pour une solution simple : favoriser un thé pauvre en théine si vous y êtes particulièrement sensible, comme notre hojicha, ou déthéiner votre thé naturellement en consommant uniquement la seconde infusion du thé (vous jetez la première, mais vous perdrez alors une partie des nutriments intéressants de la plante). Évitez également de boire votre thé le soir si celui-ci est riche en caféine pour ne pas troubler votre sommeil.

Thé et absorption du fer

On le répète souvent, thé et absorption du fer ne font pas bon ménage. Les catéchines (egcg) du théier freinent en effet l’assimilation du fer qui est consommé trop près de la boisson, augmentant ainsi le risque de carence et d’anémie ferriprive. Cette carence est bien souvent à l’origine de symptômes comme une fatigue accrue, des maux de tête, des étourdissements. Pour ne pas rencontrer ce problème, si vous avez tendance à être carencés en fer, buvez de préférence votre thé en dehors des repas (à environ deux heures d’intervalle).

Le thé fait-il jaunir les dents ?

Le thé fait partie des boissons qui, bues en trop grande quantité, peuvent jaunir les dents, du fait des tanins qu’il contient. Ainsi, on préconise souvent de bien se laver les dents ou de se rincer la bouche avec de l’eau après avoir bu sa tasse de thé.

Boire du thé si on a un estomac fragile ?

Consommés en trop grande quantité, les polyphénols du thé peuvent irriter le système digestif chez certaines personnes. Une acidité de l’intestin provoque parfois des problèmes d'estomac, des vomissements. Cependant, le thé, bu de manière raisonnable, est reconnu pour ses très bonnes vertus pour le système digestif, l’équilibre acido-basique, les problèmes de constipation, ou encore les inflammations. En particulier un thé comme le matcha, grâce à sa teneur exceptionnelle en nutriments et antioxydants.

Quel est le risque de boire trop d’eau ?

Qu’il s’agisse de tisanes, thés, thés aromatisés…vous buvez en même temps de l’eau. Et si boire suffisamment d’eau est essentiel pour le bon fonctionnement de notre corps, il faut, une fois de plus, ne pas faire d’excès. En effet, les études scientifiques ont montré qu’une consommation excessive d’eau dérègle l’équilibre du sodium dans le corps : les reins ne pouvant plus drainer l’excès d’eau assez rapidement, le sang se dilue et la concentration en sel baisse, pouvant entraîner des risques graves sur le cerveau.

Quelle consommation de thé à ne pas dépasser ?

Quelle quantité de thé peut-on boire par jour ?

Vous l’avez compris, comme toute bonne chose, le thé doit être consommé avec modération. On préconise le plus souvent de ne pas dépasser 5 tasses (de 250 ml) par jour pour le thé infusé, et de ne pas dépasser 2 ou 3 tasses de thé en poudre (matcha, hojicha moulu). Cette limite est plus basse pour les femmes enceintes. Adaptez bien sûr en fonction de vous et de vos sensibilités, en étant à l’écoute de votre corps. N’hésitez pas à en discuter avec votre médecin si vous souffrez de pathologie particulière.

Profitez pleinement des bienfaits du thé

Afin de profiter de toutes leurs bonnes propriétés, favorisez des thés de haute qualité, qui seront plus riches en nutriments, biologiques, sans pesticides ou autres produits chimiques pouvant avoir des effets néfastes sur votre santé ! Veuillez également à respecter le temps d’infusion et la température de l’eau indiquée selon votre thé. Chaque thé a ses règles. Pour le matcha par exemple, l’eau ne devrait pas dépasser 70-75 °C.