LE THÉ VERT SHINCHA : NOUVEAU THÉ

Image to render

Shincha vient de «Shin» qui signifie «nouveau» et «cha», le «thé». Il s'agit d'un thé vert issu de la toute première récolte du printemps («ichibancha» aussi appelée «first flush»), après que les théiers ont été mis en "dormance" pendant de longs mois (c'est à dire qu'aucune récolte n'a eu lieu). Il est considéré comme l'un des meilleurs thés japonais du fait de la fraîcheur et de la tendresse exceptionnelles de ses feuilles. Ce thé primeur d'exception nécessite un véritable travail d'orfèvre et une culture difficile et exigeante qui n'est pas pour tous les producteurs. On vous explique. 


Le Shincha, un thé d’exception 

La rareté du shincha, "nouveau thé"

Ne pouvant être acheté qu'une fois par an et dans des quantités limitées, le shincha est un thé mondialement prisé. Le shincha est présent sur le marché au plus tôt début ou mi-avril et les revendeurs n'y ont généralement accès que jusqu'à mi-juillet. À l'image d'un grand cru, chaque récolte est unique et de ce fait très attendue par les connaisseurs de thé. Il était à l'origine réservé à l'Empereur et à la noblesse. La rareté et la forte demande de ce thé vert sencha d'exception (c'est un thé sencha, mais le nommer ainsi revient à le dévaloriser, car il est bien plus que cela) impliquent un prix plus élevé que pour la plupart des thés verts. Son prix s'explique aussi, en dehors de sa production difficile et contraignante, par la symbolique que revêt ce thé rare dans la culture japonaise. Bien que vendu en très petite quantité et sur une très courte période de l'année uniquement, la vente de Shincha est une opportunité, car elle représente une part importante du revenu annuel des fermiers et producteurs qui le cultivent.

 

Un travail fastidieux et méticuleux 

Le processus de production et la récolte de ce premier thé nécessitent une organisation spécifique et contraignante. Les théiers sont mis en dormance pendant des mois après la dernière récolte afin de se régénérer. Les plants doivent être préparés en automne puis bien protégés contre le gel en hiver. Des engrais sont souvent employés afin de favoriser la pousse et la robustesse des pousses et bourgeons. Le thé pousse lentement en raison des températures basses des régions dans lesquelles il est cultivé, ce qui lui permet de développer de nombreux nutriments, dont des antioxydants. La récolte de shincha a lieu lorsque les conditions climatiques le permettent, par beau temps, en une ou deux journées selon la taille du champ. Le traitement du thé a lieu très rapidement après (souvent la même journée). On examine dans un premier temps les feuilles pour l'étuvage (on chauffe les feuilles à la vapeur), process dont la température ne doit pas être trop élevée (ce qui nuirait à leur fraîcheur) ni trop basse (pour ne pas les faire perdre en saveur). Les feuilles sont séchées puis examinées une nouvelle fois et rapidement torréfiées (hi-ire). Une fois récolté et transformé, le shincha n'est pas conservé en cave. C'est un thé très frais dont le taux d'humidité est supérieur à la plupart des thés verts (environ 5 % d'humidité dans les feuilles). 

La météo est un facteur décisif pour la qualité du shincha. Ainsi, certaines régions du Japon (certaines îles) sont connues pour la culture de ce thé précieux. Par exemple, le shincha est délicieux dans les régions tropicales de Shizuoka, Kagoshima ou Uji, où il y a des pluies fréquentes au printemps. Ces dernières peuvent à la fois avantager ou pénaliser la récolte : des précipitations quelques jours avant récolte favorisent le goût du Shincha mais si le thé récolté est trempé par la pluie, il n'est plus utilisable, car la pluie accélère la maturation des feuilles. Il faut alors en réalité repousser la récolte de quelques heures au mieux (si le soleil sort) récolte qui se fera sur des feuilles sèches.

 

Une saveur incomparable 

Le shincha se caractérise par une incroyable fraicheur que l'on ressent au niveau de son goût, mais aussi de son odeur et de sa couleur. Issu des plus jeunes pousses et bourgeons et ayant puisé les précieux nutriments du sol pendant l'hiver, il ne possède pas d'amertume et a une saveur presque sucrée. Il développe ses saveurs uniques, umami, peu de semaines après récolte et doit généralement être consommé dans les trois mois pour conserver sa fraîcheur. 


Les bienfaits du Shincha

Un thé très riche en nutriments 

C'est un excellent thé pour la santé, souvent bu en cure en début d’été. Les thés qui, comme celui-ci, sont issus de la première récolte sont les meilleurs : en effet, à partir de la dernière récolte (été/automne), comme vu plus haut, les théiers sont mis en dormance pendant de longs mois, période pendant laquelle ils se gorgent de minéraux, vitamines et nombreux nutriments qui s'accumulent dans les bourgeons et jeunes pousses qui écloront au printemps. Le Shincha est particulièrement riche en vitamines, acides aminés (notamment la L-théanine), en acides gras non saturés (en particulier l’acide α-Linolénique, ou “alcool de plante”) et catéchines. Préférez un shincha issu d'agriculture biologique.

 

Les vertus du shincha

Il s'agit d'un thé excellent pour booster son système immunitaire, lutter contre le stress oxydatif, favoriser la bonne santé cardio-vasculaire… On retrouve des bienfaits similaires au matcha. Il est notamment très bon pour sortir de la fatigue hivernale, c'est pour cela qu'il est souvent recommandé en cure de 6 à 8 semaines (de mi-avril au début d'été).


Comment consommer le thé shincha ?

Faites infuser 2 à 3 grammes de thé shincha bio correspondant à un dosage d'1 cuillère à café dans une eau à température de 75 °C pendant 1 min. Il est possible d’infuser une seconde fois dans une eau légèrement plus chaude (80 °C environ) pendant 30 secondes (les feuilles doivent rester trempées entre les deux infusions). Vous pouvez également l'infuser d'une autre manière : à froid dans une tasse avec de l'eau fraîche pendant plusieurs heures; l’intérêt est d’obtenir une infusion très douce et rafraîchissante. 

Du fait de sa théine, il est préférable de ne pas consommer ce thé le soir

Le Shincha est un thé frais et délicat qui doit se consommer rapidement (dans les 3 mois), c'est pour cela qu'il est généralement consommé une fois par an, en saison pour une cure, en complément ou substitution d'un autre thé vert (sencha, gyokuro, bancha…).




FAQ

Qu'est-ce que le thé vert Shincha ?

<span class="metafield-multi_line_text_field">Le thé vert Shincha, également connu sous le nom de &quot;nouveau thé&quot;, est le premier thé de la saison de récolte au Japon. Il est réputé pour sa saveur fraîche et vivifiante.</span>

Quels sont les bienfaits du thé vert Shincha ?

<span class="metafield-multi_line_text_field">Le thé vert Shincha contient des niveaux élevés de catéchines et de vitamine C, et est ainsi bénéfique pour le système immunitaire.</span>