COMMENT ÉVITER LES BALLONNEMENTS ?

Image to render

Les ballonnements touchent de nombreuses personnes, en particulier à l'âge adulte. Ils se manifestent le plus souvent par des sensations de gonflement au niveau de l’estomac ou de l’abdomen, des inconforts digestifs, parfois des flatulences, mais peuvent aussi ne pas s’accompagner de symptômes particuliers. Ils résultent de l’accumulation de gaz dans l’estomac qui s'élimine difficilement. Les ballonnements proviennent d’une absorption trop importante de gaz ou de la fermentation d’aliments dans le système digestif. Notre digestion est ralentie, provoquant des sensations de gonflement et autres désagréments. Ponctuels ou chroniques, ils sont souvent considérés comme "normaux" car très communs et pas gravissimes. Ceci dit, pouvant devenir handicapants, nous avons voulu partager avec vous des solutions et remèdes naturels pour éviter leur apparition et leur inconfort. Une vie sans ballonnement n'est pas un luxe !


Quelles sont les causes des ballonnements ?

Pour trouver la solution au problème, il faut d’abord en analyser la cause. Celle-ci peut être plurielle et varier d’une personne à l’autre. Voici les principales causes de ballonnements :

Notre alimentation peut être source de ballonnements

Certains aliments s’avèrent plus difficiles à digérer que d’autres comme les protéines (qu’elles soient animales ou végétales) qui sont des molécules complexes, que encore les graisses, les sucres… Nous assimilons tous plus ou moins bien ces aliments. Une intolérance ou une allergie alimentaire peut également entraîner des ballonnements. Ces aliments sont souvent des aliments dit FODMAP : ce sont des aliments fermentables comme les oligosaccharides (fructanes), les disaccharides (lactose), les monosaccharides (fructose) et les polyols. 

Cela peut aussi être lié à une mauvaise cuisson des aliments. En effet, certaines denrées sont plus digestes crues (le choux par exemple), et d’autres, au contraire, le sont plus lorsqu’elles sont cuites (comme les légumineuses). Certains aliments, comme les lentilles et les pois chiches, doivent être au préalable trempés afin d’être mieux digérés. En effet, le trempage permet de briser certaines molécules complexes comme l’amidon et les protéines et facilite ainsi la digestion.

Un déséquilibre intestinal

Un déséquilibre de la flore intestinale peut également se traduire par des ballonnements. Notre flore peut être déséquilibrée suite à une mauvaise alimentation, à la prise d’antibiotiques, à cause du stress, de l'anxiété… Certaines maladies, comme le syndrome du côlon irritable, qui est un trouble du fonctionnement de l’intestin, sont souvent provoquées par ces différents paramètres. 

Ballonnement et dérèglements hormonaux

Les fluctuations hormonales peuvent entraîner ces sensations d’inconfort au niveau du bas ventre. En effet, la sécrétion des sucs gastriques et des enzymes digestives est régie par notre cycle hormonal. C’est pourquoi nous avons souvent la sensation d’avoir le ventre gonflé lorsque nous avons nos règles

Un manque d’activité physique

Lorsque nous ne nous dépensons pas suffisamment, notre transit intestinal ralentit, rendant l’absorption de nos aliments plus difficile.

Le stress

L’anxiété a tendance à provoquer la contraction des intestins : nos organes réagissent face au stress en empêchant la libre circulation du sang dans le système digestif, entraînant parfois de la constipation, de la diarrhée, et des ballonnements.


Les solutions : nos conseils

Quels aliments contre les ballonnements ?

Favoriser une alimentation riche en fibres pour une meilleure digestion

Il existe deux sortes de fibres, les solubles et les insolubles. Lorsqu’elles ne sont pas consommées dans l’excès, les fibres insolubles stimulent le transit intestinal et évitent la constipation qui s’associe bien souvent de ballonnements. Ces fibres se retrouvent principalement dans les céréales complètes, les oléagineux (noix, amandes), les fruits et légumes, le son de blé, les graines de lin... Prenez l’habitude de les intégrer à vos repas afin de faciliter le travail de vos intestins ! 

Certains aliments possèdent des bienfaits pour notre digestion

C’est le cas du fenouil, du thé matcha ou du charbon actif par exemple. Ce dernier est issu de la calcination de bois, coques de noix de coco ou encore de noyaux d’olive, processus qui permet de purifier la matière végétale et d’augmenter sa porosité. Celle-ci permet de contenir les gaz. Le charbon actif, aussi appelé charbon végétal, peut absorber jusqu’à 100 fois son volume en gaz et faciliter l’élimination des gaz issus de la fermentation des aliments. C’est un remède souvent préconisé contre les ballonnements. Il faut cependant le prendre à distance des repas afin d’éviter qu’il n’absorbe d’autres éléments comme les compléments alimentaires. Le problème du charbon actif, bien qu’efficace, est qu’il a tendance à ralentir le transit intestinal (il resserre les selles) et guérit ainsi plus difficilement un problème de ballonnements chroniques (un transit intestinal ralenti peut provoquer des ballonnements). Une alternative peut être la chlorella, une petite algue qui a la faculté de capter les gaz et les métaux lourds sans influer sur les selles. 

Quant au matcha, il permet d’une manière générale d’agir sur tous les stades de la digestion grâce à ses antioxydants et sa teneur en fibres. 

Des aliments à limiter ?

Les boissons gazeuses et sodas libèrent du gaz directement dans notre tube digestif, elles sont donc à consommer avec modération si on souffre de ballonnements.

Les aliments riches en lipides comme la viande rouge, la charcuterie, les fritures, les plats en sauce demandent une digestion plus lente et entraînent plus facilement des gaz. Le lactose (lait, yaourt, fromage) est plus difficile à digérer chez certaines personnes dont l’organisme ne produit pas assez de lactase, une enzyme qui permet la digestion du lactose. L’intolérance au lactose toucherait 20 % des français ! Les aliments contenant des sucres de synthèse comme les bonbons (polyols comme le sorbitol ou mannitol) fermentent facilement. Quant aux chewing-gums, le fait de les mâcher nous fait avaler de l’air. Par ailleurs, certains aliments comme le chou, le chou-fleur, l’asperge, le brocolis, les pois et les haricots secs contiennent une quantité importante de glucides tels les polysaccharides ou les oligosaccharides qui fermentent dans l’intestin et doivent être consommés avec modération si vous y êtes sensibles. 

Il suffit d’apprendre à se connaître, faire des tests pour savoir si on est intolérant à un ou plusieurs aliments (gluten, lactose) et changer quelques habitudes en trouvant des alternatives (pain sans gluten, boissons végétales pour remplacer le lait…). Un processus qui peut s’avérer long. Si une intolérance à un ou plusieurs fodmap se révèle, il vaut mieux limiter leur consommation voire arrêter pendant un certain temps de les consommer, le temps de réhabituer son estomac. 

Quelques habitudes à prendre

Manger et cuisiner de manière à faciliter notre digestion

Ne pas hésiter à assaisonner ses aliments avec des condiments comme le thym, le basilic, le cumin, le romarin, la cannelle qui stimulent la sécrétion des sucs digestifs et peuvent favoriser l'expulsion des gaz tout en réduisant leur production.

Manger plus lentement en prenant le soin de bien mâcher et mastiquer sa nourriture ! La mastication facilite le travail de digestion et limite le risque d’aérophagie.

Adapter le mode et le temps de cuisson en fonction des aliments. Comme nous l’avons vu, certains aliments se digèrent plus facilement s’ils sont crus, et d’autres s'ils sont cuits. N’hésitez pas à varier crudités et légumes cuits pour faire le plein de bonnes fibres.

Prendre soin de sa flore intestinale

Entretenir son microbiote intestinal avec l’homéopathie par exemple et les compléments. Vous pouvez par exemple enrichir votre flore grâce à des prébiotiques.

Les huiles essentielles et les tisanes pour faciliter une bonne digestion. 

La phytothérapie peut être un moyen de soulager les ballonnements. En effet, le thym, la mélisse, la menthe, l’anis vert, la badiane, le fenouil, le romarin, la valériane, le passiflore peuvent se déguster en infusion pour améliorer la digestion et réduire les ballonnements. La mélisse, par exemple, a des vertus antispasmodiques et soulage les douleurs. Quant à la menthe poivrée, elle est efficace contre les troubles digestifs. Enfin, le gingembre est un puissant anti-inflammatoire qui favorise une bonne digestion. N’hésitez pas à réaliser votre tisane maison pour soulager naturellement vos symptômes !

Du côté des huiles essentielles, on retrouve l’estragon, la basilic tropical, le cumin que l’on applique souvent en massage sur le ventre avec un peu d’huile. L’huile essentielle de menthe poivrée, la cardamome, ou l’huile essentielle de citron s'avèrent également efficaces.

Avec tous ces conseils, vous devriez ne plus avoir de ballonnements et retrouver le confort intestinal que vous méritez :) à bientôt !

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE

matcha cérémonie 80 g matcha ceremonie bio

MATCHA CÉRÉMONIE

Aucune amertume
À partir de 34.00 €
Ajouter au panier
thé matcha premium bio matcha premium

MATCHA PREMIUM

Amertume très discrète
À partir de 28.00 €
Ajouter au panier
chasen pour fouetter thé matcha fouet en bambou

FOUET POUR THÉ MATCHA EN BAMBOU - CHASEN

22.90€
thé hojicha hojicha

HOJICHA

Saveurs grillées & réconfort ✨
À partir de 19.90 €
Ajouter au panier
matcha cérémonie 80 g matcha ceremonie bio

MATCHA CÉRÉMONIE

Aucune amertume
À partir de 34.00 €
Ajouter au panier
thé matcha premium bio matcha premium

MATCHA PREMIUM

Amertume très discrète
À partir de 28.00 €
Ajouter au panier
chasen pour fouetter thé matcha fouet en bambou

FOUET POUR THÉ MATCHA EN BAMBOU - CHASEN

22.90€
thé hojicha hojicha

HOJICHA

Saveurs grillées & réconfort ✨
À partir de 19.90 €
Ajouter au panier

FAQ

Comment le thé peut-il aider à éviter les ballonnements ?

<span class="metafield-multi_line_text_field">Certaines variétés de thé, comme le thé à la menthe ou au gingembre, peuvent aider à soulager les ballonnements et favoriser la digestion.</span>

Existe-t-il des aliments ou des boissons qui peuvent provoquer des ballonnements ?

<span class="metafield-multi_line_text_field">Oui, les aliments riches en fibres, les légumineuses, certains types de glucides et les boissons gazeuses peuvent provoquer des ballonnements.</span>