ORIGINE ET HISTOIRE DU THÉ

Image to render

D'où vient le thé  ? Mythes et légendes

Le thé serait apparu il y a presque 5000 ans. Plusieurs légendes, d'origine chinoise et indienne, entourent son histoire. L’une des plus connues est celle de l’Empereur Chen Nung. Elle remonterait en 2737 av J-C. L’Empereur chinois Chen Nun était très soucieux de sa santé. Il faisait toujours bouillir l’eau qu’il buvait. Un jour, après une longue journée de marche, il s’endormît sous un arbre après avoir mis à chauffer son eau dans un chaudron. Lorsqu’il fut endormi, une brise se leva et fit voler quelques feuilles de l’arbre qui tombèrent dans l’eau. À son réveil, il but l’eau dans laquelle les feuilles avaient infusé et la trouva délicieuse : le thé serait ainsi né. Si on se fie à d’autres légendes, on en conclut que l’origine exacte du thé reste floue. Chine ? Inde ? La plupart des récits penchent pour une origine au pays de Shu (un royaume situé à l’extrême sud-ouest de la Chine, dans l’actuel Sichuan) au IVème siècle av J-C. Cependant, des écrits nous ont permis de connaître son essor dans le monde.


La Chine, pays du développement du thé

L'origine

On sait que le thé était bu, à l’origine, pour ses vertus médicinales. Dans les écrits, le thé aurait été mentionné plusieurs fois. Sa plus célèbre mention est celle dans le traité du moine bouddhiste chinois Lu Yu (733-804), “Le Classique du Thé”. Celui-ci explique la préparation du thé, décrit sa culture, sa fabrication et répertorie les différentes plantations. Sous la dynastie Tang (618-907), le commerce du thé se développa énormément. L’état taxe trois grands produits : le sel, l’alcool et le thé. Celui-ci devint rapidement la boisson courante du peuple chinois. Le thé se consomme à cette époque majoritairement sous forme de brique. Il était amolli par la chaleur, puis rôti jusqu’à devenir tendre et enfin pulvérisé. Vers le VII siècle, le thé commença à être exporté vers d’autres pays, notamment au Tibet (et bien plus tard au Japon). Le Tibet fait une grande consommation du thé en brique.

Dynastie des Song

Avec la dynastie des Song du Nord (960-1279), le thé se prépare battu. On broye les feuilles de thé sous une meule afin d’obtenir une poudre fine, que l’on fouette ensuite dans de l’eau chaude jusqu’à ce qu’une mousse se forme, comme pour le matcha ! On le sert dans un grand bol commun pour plusieurs convives.

Dynastie Ming

Sous la dynastie des Ming, le thé est à nouveau infusé et commercialisé comme nous le connaissons en Occident. La Chine organise alors sa production et sa distribution, celui-ci étant devenu une denrée aussi importante que le riz ou le sel.


Le Japon : la méthode japonaise de préparation des thés verts

Le thé aurait fait une première apparition au Japon à l’époque de Nara (710-794). Il aurait été introduit dans l’archipel par des ambassadeurs revenant de Chine. Le moine Eichu aurait ramené le premier thé en brique afin de le faire goûter à l’Empereur Saga en 815. Ce dernier prit alors la décision de planter des théiers autour de l’actuelle Kyōto. Le thé se présentait probablement le plus couramment sous forme de brique. Il faut attendre la fin du XIIe siècle pour voir son réel développement au Japon, quand sa consommation se répand largement dans les temples zen. Les moines bouddhistes décrivent d’ailleurs les bienfaits santé du thé et notamment le fait qu’il leur permet de rester éveillés pendant leurs longues heures de méditation. Le thé se répandit d’abord auprès des nobles et de l’aristocratie militaire. Après avoir rapporté des feuilles de thé vert séchées, le moine Eisai (1141 -1215) reproduit la méthode chinoise et le broya pour bénéficier de tous ses bienfaits. Il introduit le thé en poudre que l’on fouette dans de l’eau chaude. Cette méthode remporta un franc succès ! La cérémonie du thé, cette préparation japonaise tres codifiée, se développera plus tard au XVe siècle. Plus qu’une succession de gestes, c’est toute une philosophie zen qui enveloppe le Chanoyu (“eau chaude pour le thé”, nom donné à la cérémonie). Ce rituel sera codifié par le maître de thé Son no Rikyu.


Le thé infusé fut développé plus tard au Japon. Le maitre de thé Nagatani Soen développa en 1739 la technique permettant de produire le Sencha. Le thé infusé se popularise alors.


Le thé en Occident : Le règne de la Compagnie Des Indes Orientales

Les débuts en Europe

Le thé arriva probablement en Europe autour du XIIIe siècle comme en témoignent les récits de Marco Polo (1254-1324 qui le décrit comme une boisson exotique réservée aux femmes et aux vieillards. Au XVIIs, apparaissent les premières compagnies maritimes orientales en Europe. En 1606, ce sont les Hollandais qui ramènent les premières caisses de thé en Occident.

La France

En France, sous le règne du Louis XIV (XVIIe Siècle), la Compagnie Des Indes fut créée. En effet, le thé et son cardinal aimaient beaucoup le thé et l’appréciaient pour ses vertus médicinales. Le thé était à cette époque très cher et vendu exclusivement par des apothicaires. Seuls les bourgeois et les nobles avaient les moyens de s’en procurer.

La Compagnie Britannique Des Indes Orientales

En Angleterre, les Anglais, amateurs de thé, mettent au point une politique d’importation du thé et des épices en signant un protocole exclusif avec la Chine au début du XVIIIs. L’Inde avec ses comptoirs de thé (Calcutta, Madras, Bombay) était aussi un point stratégique. Bombay, qui à l’origine de la colonisation appartenait aux Portugais, avait été offerte aux Anglais par Catherine de Bragance lors de ses épousailles avec Charles II. Le thé était sa boisson favorite et elle devait en introduire la mode à la cour d’Angleterre. Le thé devint rapidement une boisson nationale. Leur consommation ne cessant de croître, les Anglais s’organisèrent pour détenir le monopole des importations en Europe : la Compagnie Britannique Des Indes Orientales fut créée. Le thé représentait en effet un enjeu économique important. Lorsqu’au XVIIIème siècle les premiers colons anglais s’installèrent en Amérique, ils importèrent leur goût du thé. Mais le roi d’Angleterre décida d’augmenter les taxes sur certains exportés vers les colonies des Indes orientales, dont le thé, ce qui entraina le 16 décembre 1773 le “Boston tea party”. Des colons anglais jetèrent à l’eau les cargaisons des navires du port de Boston. L’Angleterre conserva sa suprématie maritime en Europe au XIXème Siècle grâce à ses tea clippers, des voiliers très rapides. Lorsque l’Angleterre perdit son monopole d’importation de thé et d’épices de Chine, les compagnies américaines furent créées et tentèrent de les défier, mais en vain. L'Angleterre garda sa suprématie.


Du XIXème Siècle à nos jours

Du XIX au XX, l’engouement du thé se répand dans toute l’Europe. En Russie, il devint la boisson incontournable de la Cour Impériale et les premiers samovars (ustensiles d'origine russe qui comportent une partie bouilloire et une partie où l’on place le thé qui va alors infuser) furent créés dans l’Oural. Le thé est infusé dans cette théière de façon très concentrée, jusqu’à une densité presque de liqueur.


Quelques sociétés de thé qui perdurent de nos jours apparaissent. Notamment Lipton, créé par l’anglais Thomas Lipton dès la fin du XIXe Siècle. Il fut le premier à promouvoir le thé par la publicité avec notamment son slogan « De la plantation à votre table sans intermédiaire ».

Anecdotes sur le thé parfumé

Le thé parfumé est un classique, incontournable de nos jours en Europe.

Il est pourtant assez difficile de retracer l’histoire du thé parfumé, de même que dater l’origine de certains types de thé comme le thé à la menthe ou le thé au jasmin. On sait cependant que les thés parfumés ont connu leur véritable essor en France à partir des années 1970-1980.

Une légende raconte l’introduction du fameux thé earl grey en Europe. Ce serait le comte (qui se dit “earl” en anglais) Charles Grey, premier ministre britannique, qui aurait introduit la recette du Earl Grey de Chine en Occident. En réalité, celui-ci n’aurait jamais été en Chine. Il aurait cependant popularisé l’idée d’associer le thé à la bergamote.

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE

matcha cérémonie 80 g matcha ceremonie bio

MATCHA CÉRÉMONIE

Aucune amertume
30g
80g
À partir de 34.00 €
Ajouter au panier
thé matcha premium bio matcha premium

MATCHA PREMIUM

Amertume très discrète
30g
80g
À partir de 28.00 €
Ajouter au panier
chasen pour fouetter thé matcha fouet en bambou

FOUET POUR THÉ MATCHA EN BAMBOU - CHASEN

22.90€
thé matcha culinaire thé matcha classique

MATCHA CLASSIQUE

Amertume moyenne
30g
80g
À partir de 22.90 €
Ajouter au panier
matcha cérémonie 80 g matcha ceremonie bio

MATCHA CÉRÉMONIE

Aucune amertume
30g
80g
À partir de 34.00 €
Ajouter au panier
thé matcha premium bio matcha premium

MATCHA PREMIUM

Amertume très discrète
30g
80g
À partir de 28.00 €
Ajouter au panier
chasen pour fouetter thé matcha fouet en bambou

FOUET POUR THÉ MATCHA EN BAMBOU - CHASEN

22.90€
thé matcha culinaire thé matcha classique

MATCHA CLASSIQUE

Amertume moyenne
30g
80g
À partir de 22.90 €
Ajouter au panier

FAQ

Quelle est l'origine du thé ?

<span class="metafield-multi_line_text_field">L&#39;origine du thé remonte à la Chine ancienne, il y a environ 5000 ans. Selon la légende, l&#39;empereur Shen Nong a découvert le thé lorsqu&#39;une feuille d&#39;un arbre à thé est tombée dans sa tasse d&#39;eau bouillante.</span>

Quelle est l'histoire du thé ?

<span class="metafield-multi_line_text_field">Le thé a été consommé pour la première fois en Chine, puis il s&#39;est répandu dans d&#39;autres parties de l&#39;Asie, comme le Japon et l&#39;Inde, avant de gagner l&#39;Europe au 16ème siècle. Aujourd&#39;hui, le thé est l&#39;une des boissons les plus consommées dans le monde.</span>