LE THÉ PEUT-IL POUSSER EN FRANCE ?

Image to render

Où le thé pousse-t-il ?

Le Camellia Sinensis (qui se traduit littéralement par « camélia chinois ») est une plante fragile, un arbre de la famille des Théacées originaire d'extrême-orient qui est cultivé dans certaines régions du monde. Il en existe 3 variétés : la variété sinensis, la variété assamica et la variété cambodiensis. Elles s'interpollinisent facilement. Par conséquent, il existe de nombreux "croisements", soit de nombreux hybrides cultivés (ou cultivars) plus ou moins fixés.

Les théiers poussent principalement en Asie, notamment en Inde, Chine, Japon, Sri Lanka, Vietnam, Laos. On en trouve également au Kenya et en Turquie et dans certaines îles comme la Réunion et l’Ile Maurice. 

Ces régions disposent des conditions optimales pour la plantation et production du thé :

  • un climat idéal : le climat doit être doux et humide avec du soleil et de la pluie répartis de façon régulière. Le ciel ne doit pas être trop nuageux. La température ne doit pas dépasser 30 °C ni descendre en dessous des -5 °C. Les nuits fraîches et un vent régulier favorisent également le bon développement de la plante. Les changements climatiques fréquents (par exemple une journée sèche et ensoleillée suivie d’une nuit fraîche avec de l’humidité), permettent de déclencher un stress chez la plante qui va alors développer tous ses arômes. 
  • le sol doit être acide, meuble, perméable et riche en potasse, azote et acide phosphorique. À l’inverse, un sol calcaire et argileux ne convient pas. Les plantations de théiers se trouvent en plaine ou en altitude (généralement entre 1200 et 1800 mètres mais pouvant atteindre 3000 m d’altitude), en pente, afin de permettre l’écoulement des eaux. Chaque sol apportera son terroir et ses caractéristiques et un goût distinct aux différentes variétés de thé produit.
  • un véritable savoir-faire est nécessaire : cultiver le thé est une tâche complexe qui demande de la patience et de la minutie. 

Le thé peut-il pousser en France ?

Dans l’absolu, oui, le thé peut être cultivé en France. La Bretagne et la côte Atlantique sont notamment de bonnes régions pour le théier. Une petite filière regroupant des cultivateurs passionnés par le thé s’est développée il y a quelques années en Bretagne, terre connue pour ses Camélias et dans le Perche. Ces cultivateurs ont eu pour projet de réaliser leur propre récolte de thé, alliant de cette manière passion et écologie. Ils misent sur un thé de qualité, en variant les mélanges de variétés (thé vert, oolong…). La tâche est ardue et minutieuse : le bourgeon et les feuilles (dont les jeunes pousses) sont récoltés à la main.

Pour qu’il puisse se développer, le théier a d’abord besoin d’une température avoisinant les 20 °C, d’un lieu avec une terre acide du type terre de bruyère, un arrosage fréquent mais non excessif, du soleil (de façon modérée), être protégé du vent et des gelées. 

S'abonner à la Newsletter

Restez informés par e-mail des actualités et des promotions Anatae.

 

Comment cultiver son thé à la maison ?

Pour cultiver son thé chez soi, il faut des graines ou des plants de Camellia Sinensis qui se mettent en terre ou en pot (notamment si l’hiver est rude). Le petit arbre est généralement planté dans une situation mi-ombragée avec de la lumière à l’abri des rafales de vent et des courants d’air. Comme nous l’avons vu, les conditions climatiques et le type de sol (acide, terre de bruyère) sont des éléments importants. Les plantes doivent être arrosées quand la terre est sèche. Celle-ci doit rester souple et humide. Évitez cependant l’eau trop calcaire (favorisez l’eau de pluie). Le théier est une plante délicate qui a besoin de beaucoup d’attention. Il doit être protégé en hiver afin d’éviter le gel et bien arrosé en cas d’été sec pour que la terre reste humide. Ce n'est pas obligatoire, mais si on souhaite cultiver le théier pour produire du thé, on peut tailler les arbres pour une question de praticieté lors de la récolte. Les théiers non taillés peuvent en effet atteindre 10 mètres de hauteur (selon la variété). Lors de la taille, attention à ne pas supprimer des futurs boutons floraux. Ce serait dommage !

Au printemps, vous pouvez utiliser de l’engrais naturel ou du terreau pour sol acide afin de nourrir votre plante. Nourrissez-la avec un terreau pour sol acide ou un engrais naturel. La cueillette de votre thé se fait généralement au printemps (première récolte) ou au début de l’été. 

À défaut de l’utiliser pour la boisson ou infusion, vous pouvez utiliser le Camellia Sinensis comme joli arbuste d’ornement, en intérieur ou extérieur.

FAQ

Est-il possible de cultiver du thé en France ?

<span class="metafield-multi_line_text_field">Oui, il est possible de cultiver du thé en France, bien que le climat ne soit pas idéal pour toutes les variétés de thé. Il existe quelques plantations de thé en France.</span>

Quelles sont les conditions nécessaires pour la culture du thé ?

<span class="metafield-multi_line_text_field">La plante de thé a besoin d’une température avoisinant les 20 °C, d’un lieu avec une terre acide, d&#39;un arrosage fréquent mais non excessif, du soleil (de façon modérée), d&#39;être protégé du vent et des gelées.</span>